Questions

Questions les plus fréquemment posées sur l'Opus Dei

Sur l'Opus Dei

Qu’est-ce que l’Opus Dei ?

L’Opus Dei – Œuvre de Dieu en latin – est une institution hiérarchique de l’Église catholique, une prélature personnelle, dont la finalité est de contribuer à la mission évangélisatrice de l’Église. Concrètement, il se propose de diffuser une profonde prise de conscience de l’appel universel à la sainteté et de la valeur sanctificatrice du travail ordinaire. L’Opus Dei a été fondé par saint Josémaria Escriva le 2 octobre 1928.

Qu’est-ce que la sainteté ?

Etre saint signifie ressembler au Christ en toute chose : pensées, sentiments, paroles et actes. Le trait le plus caractéristique de la sainteté est la charité (l’amour de Dieu par dessus toute chose et l’amour du prochain comme soi-même), qui informe toutes les vertus : l’humilité, la justice, l’effort dans le travail, la chasteté, l’obéissance, la joie… C’est un objectif auquel tous les baptisés sont appelés, et que l’on n’atteint qu’au Ciel, après avoir lutté toute sa vie, en s’appuyant sur l’aide de Dieu.

Que veut dire : « sanctifier le travail?»

Cela signifie travailler selon l’esprit de Jésus-Christ : un travail bien fait, de qualité, en accord avec la justice et respectant les lois, en vue d’aimer Dieu et de servir les autres. C’est ainsi que l’on contribue à sanctifier le monde de l’intérieur et que l’on rend l’Évangile présent dans toutes les activités, des plus brillantes aux plus humbles et aux plus cachées ; parce qu’aux yeux de Dieu, ce n’est pas le succès humain qui compte, mais l’amour avec lequel on réalise son travail.

L’Opus Dei a-t-il une doctrine propre dans le domaine politique, social ou religieux ?

L’Opus Dei a et ne diffuse que la doctrine de l’Église. Le propre de l’Opus Dei réside dans l’effort pour porter l’Évangile à tous les milieux à travers la sanctification du travail. Dans l’Opus Dei, on vit et on encourage la liberté et le pluralisme pour tout ce qui touche au domaine politique, culturel, économique, social, lorsque le sujet n’a pas encore été définit par l’Église.

Quel genre d’apostolat est organisé par l’Opus Dei ?

Le principal apostolat que réalisent les fidèles de l’Opus Dei est celui que chacun mène à bien dans son milieu personnel, sans faire de groupe, comme une manifestation naturelle et spontanée de son engagement chrétien. L’apostolat ennobli les liens d’amitié : un bon chrétien s’efforce d’être un bon ami, loyal et sincère. De plus, comme fruit de ce désir de contribuer à trouver des solutions aux problèmes de son entourage et pour aider matériellement ceux qui en ont le plus besoin, les fidèles de l’Opus Dei, avec de nombreuses autres personnes, promeuvent des initiatives éducatives ou caritatives : des écoles, des hôpitaux, des centres de formation professionnelle, des universités… Ce sont des entités très variées, qui ont la personnalité propre du pays et de la culture dans lesquelles elles naissent.

L’Opus Dei s’adresse-t-il de la même façon aux hommes et aux femmes ?

Les hommes et les femmes possèdent la même dignité d’enfants de Dieu, et sont appelés de la même manière à une sainteté héroïque en vertu de leur baptême. Les femmes et les hommes de la Prélature vivent le même esprit, promeuvent des apostolats similaires, exercent toutes les professions honnêtes, s’efforcent de la même façon de sanctifier le travail et la vie de famille. De plus, on confie aux fidèles laïcs de l’Opus Dei, hommes ou femmes, les mêmes responsabilités de gouvernement et de formation.

Qu’est-ce qu’une prélature personnelle ?

Les prélatures personnelles sont des circonscriptions ecclésiastiques, prévues par le Concile Vatican II et par le Code de Droit Canonique, qui ont été constituées pour mener à bien, avec une grande souplesse, des tâches pastorales précises. Les fidèles des prélatures continuent d’appartenir aux Églises locales ou aux diocèses de leur domicile.

Concrètement, quelles sont les caractéristiques de la prélature personnelle de l’Opus Dei ?

L’Opus Dei est une prélature personnelle internationale, composée d’un prélat, d’un clergé propre et par des fidèles (hommes et femmes). Les prêtres de la Prélature proviennent des membres laïcs. Les laïcs et les prêtres coopèrent organiquement à la mission de diffuser l’idéal de la sainteté au milieu du monde et de promouvoir, en particulier, la sanctification du travail.

A qui s'adresse l'Opus Dei ?

Qui peut appartenir à l’Opus Dei ?

Des fidèles catholiques adultes, hommes et femmes de toute cultures, nationalités, conditions sociales et milieux économiques, qui perçoivent l’appel de Dieu à le servir pleinement au milieu du monde et qui répondent librement à cet appel : en effet, l’incorporation à l’Opus Dei est toujours un engagement d’amour en réponse à une vocation divine. Actuellement plus de 85.000 personnes appartiennent à l’Opus Dei.

Les prêtres séculiers peuvent-ils appartenir à l’Opus Dei ?

Les prêtres séculiers déjà incardinés dans un diocèse ne peuvent pas appartenir à la Prélature, mais ils peuvent faire partie de la Société Sacerdotale de la Sainte Croix, association inséparablement unie à la Prélature. En s’associant à la Société Sacerdotale de la Sainte Croix, leur condition diocésaine n’est pas modifiée : ils continuent d’appartenir pleinement au clergé de leur propre diocèse et de dépendre de leur évêque, comme avant. Ils s’engagent à rechercher la sainteté dans l’exercice de leur travail sacerdotal, selon l’esprit de l’Opus Dei, et tout particulièrement à vivre une profonde unité avec leur propre évêque et avec les autres prêtres.

Certains fidèles de l’Opus Dei vivent-ils le célibat ?

En plus des prêtres, quelques laïcs – hommes et femmes – vivent le célibat, compris comme un don à Dieu pour des motifs apostoliques. Le célibat permet une disponibilité plus grande pour les tâches de formation, sans changer en rien leur condition laïque, leur situation professionnelle, leur place dans l’Église ou dans la société.

En quoi consiste la préparation préalable à l’incorporation à l’Opus Dei ?

Normalement, la demande d’admission à la Prélature est précédée par un temps au cours duquel on assistance régulièrement aux moyens de formation (retraites, cours, accompagnement spirituel) ; ce moment permet de connaître l’Opus Dei en profondeur. On recommande également l’exercice stable des pratiques chrétiennes que les fidèles de la Prélature s’engagent à vivre, tels que la fréquentation des sacrements, la prière, l’apostolat, et de façon générale, l’effort humble et constant pour acquérir les vertus.

Comment s’incorporer à l’Opus Dei ?

L’incorporation se fait par l’intermédiaire d’une déclaration formelle de la part de la Prélature et de l’intéressé. Elle se fonde sur la valeur de la parole donnée et sur l’honneur de chrétien de la personne qui s’incorpore à la Prélature, et elle comporte un engagement pour la vie : lutter pour être saint, selon l’esprit de l’Opus Dei. De ce fait, l’incorporation ne se fait qu’à la majorité, et suppose une décision libre, réfléchie et mûrie. Elle exige de plus une formation préalable indispensable ainsi qu’une période de préparation adéquate.

Des personnes mariées peuvent-elles appartenir à l’Opus Dei ?

La majeure partie des fidèles de la Prélature sont mariés et s’efforcent de suivre le Christ précisément dans les circonstances ordinaires de leurs vies : dans le travail en dehors et au sein du foyer, en prenant soin de leur famille, en maintenant leur amour conjugal toujours jeune, en recevant avec générosité les enfants que Dieu leur envoie, en les éduquant avec délicatesse et en leur transmettant la foi par leur exemple et leur charité.

Les chrétiens non catholiques ou les non chrétiens peuvent-ils appartenir à la Prélature ?

Les chrétiens non catholiques et les personnes d’autres religions ne peuvent pas appartenir à la Prélature, mais ils peuvent coopérer avec l’Opus Dei, si elles le désirent. Les coopérateurs prient pour l’Opus Dei et collaborent – grâce à leur travail et leurs aumônes – aux activités éducatives et d’assistance promues par les fidèles de la Prélature dans le monde entier. Actuellement, des chrétiens orthodoxes, des anglicans, des luthériens, ainsi que des juifs, des musulmans, des bouddhistes, ou des personnes qui n’ont aucune religion, sont coopérateurs de l’Opus Dei.

Activités organisées

Est-ce que l’Opus Dei promeut des activités pour les jeunes ?

Les centres de l’Opus Dei proposent des activités de formation pour étudiants et jeunes professionnels : des cours de catéchisme, un accompagnement spirituel, des rencontres culturelles et des projets de solidarité. Dans ces moyens de formation, on rappelle – entre autre choses – l’importance de l’étude et du travail, comme préparation indispensable pour servir sérieusement la société et l’Église, pour être des semeurs de paix et de joie et pour construire un monde plus humain, plus juste et plus chrétien.

Quelles sont les activités promues par l’Opus Dei ?

L’Opus Dei fournit à ses fidèles l’attention pastorale ainsi que les moyens de formation qui les aident à mener à bien leur mission dans le monde. Il offre également des moyens de formation à ceux qui sont intéressés par un approfondissement des exigences de la foi. La Prélature organise des cours, des causeries, des retraites, un accompagnement spirituel, etc. pour faire connaître les enseignements de l’Évangile et du Magistère de l’Église, et pour aider les gens à les vivre. Les moyens de formation – ceux pour les hommes sont distincts de ceux pour les femmes – sont organisés à des heures et à des endroits compatibles avec l’accomplissement des devoirs familiaux, professionnels et sociaux des participants.

Quelles sont les relations de l’Opus Dei avec les autres institutions de l’Église ?

La prélature de l’Opus Dei en tant que telle, tout comme chacun de ses fidèles, s’efforce de vivre en pleine communion avec le Pape, les évêques, les prêtres, les religieux, et toutes les réalités ecclésiales. Le fondateur de l’Opus Dei a toujours rappelé que l’Opus Dei n’existe que pour servir l’Église, et que les fidèles de la Prélature doivent être des ferments d’unité.

D'autres informations

Quelles sont les autres sources d'information sur l'Opus Dei ?

La Prélature publie un bulletin officiel, Romana, dans lequel on trouve tous les documents ou informations spécifiques à son activité. Vous trouverez plus d’informations sur www.romana.fr En plus de ce qui se trouve dans ce site, vous trouverez d’autres informations aux adresses suivantes : sur saint Josémaria : www.josemariaescriva.info sur ces écrits : www.escrivaworks.org Dans les pays où l’Opus Dei travaille, il y a également un Service Information – Communication, qui est à la disposition des journalistes et des professionnels de la communication. Vous trouverez les différentes adresses électroniques de ces bureaux dans la section « Presse » de ce site web.

Comment peut-on entrer en relation avec une personne ou un Centre de l’Opus Dei ?

Vous pouvez écrire à l’une des adresses de la section « Contact » de cette page web, en fonction de votre pays. Vous recevrez alors une réponse à votre question.