Saint Josémaria Textes du jour

“Que vous sachiez vous pardonner”

Quelle insistance que celle de l'Apôtre saint Jean quand il prêchait le "mandatum novum"! — “Aimez-vous les uns les autres”! — Je me mettrais à genoux, sans faire de comédie — car c'est mon cœur qui le crie — pour vous demander que, pour l'amour de Dieu, vous vous aimiez, vous vous aidiez, vous vous donniez la main, et vous sachiez vous pardonner. — Repoussez donc l'orgueil, et montrez-vous compréhensifs; pratiquez la charité; rendez-vous les uns aux autres le service de la prière et de l'amitié sincère....

... (Forge, 454)

Jésus-Christ, Notre Seigneur, s'est incarné. Il a pris notre nature pour se manifester à l'humanité comme modèle de toutes les vertus. Apprenez de moi qui suis doux et humble de cœur, nous propose-t-Il.

Plus tard, quand Il explique aux Apôtres le signe par lequel on les reconnaîtra comme chrétiens, Il ne dit pas: parce que vous êtes humbles. Lui, la pureté la plus sublime, l'Agneau immaculé — rien ne pouvait souiller sa sainteté parfaite, sans tache — n'indique pas non plus: ils sauront que vous êtes mes disciples à ce que vous êtes chastes et purs.

Il est passé sur cette terre dans le détachement le plus complet des biens de ce monde. Alors qu'Il était le Créateur et le Seigneur de tout l'Univers, il lui a manqué même l'endroit où reposer sa tête. Cependant Il ne dit pas: ils sauront que vous êtes des miens parce que vous ne vous êtes point attachés aux richesses. Il reste dans le désert quarante jours et quarante nuits en observant le jeûne le plus rigoureux, avant de se consacrer à la prédication de l'Evangile. Et Il n'assure pas non plus aux siens: ils verront que vous servez Dieu parce que vous n'êtes ni des goinfres, ni des buveurs.

Le trait qui distinguera les Apôtres et les chrétiens authentiques de tous les temps, nous l'avons déjà entendu: A ceci, précisément à ceci, tous vous reconnaîtront pour mes disciples: à cet amour que vous aurez les uns pour les autres.(Amis de Dieu, 224)