Saint Josémaria Textes du jour

"Nous allons recevoir le Seigneur"

As-tu déjà envisagé comment tu te préparerais à recevoir Notre-Seigneur, si l'on ne pouvait communier qu'une seule fois dans sa vie? — Quel bonheur pour nous que de nous approcher aussi facilement de Dieu! Nous devons L'en remercier... Remercions-Le par le grand soin que nous mettons à Le recevoir. (Forge, 828)

Jésus est le Chemin, le Médiateur; en Lui se trouve tout; hors de Lui, il n'y a rien. En union avec le Christ, qui nous l'a appris, nous osons appeler le Tout-Puissant Notre Père: celui qui a fait le ciel et la terre est ce Père aimant qui attend que nous revenions à Lui continuellement, tels de nouveaux et incorrigibles enfants prodigues.

Ecce Agnus Dei... Domine, non sum dignus... Nous allons recevoir le Seigneur. Sur la terre on accueille avec des lumières, de la musique et des vêtements de gala les personnes de haute condition. Pour recevoir le Christ dans notre âme, comment devons-nous nous préparer? Avons-nous parfois pensé quelle serait notre conduite si l'on ne pouvait communier qu'une seule fois dans sa vie ?

Quand j'étais enfant, la pratique de la communion fréquente n'était pas encore répandue. je me rappelle comment on se préparait à communier: on prenait grand soin de bien disposer son âme et son corps. Le meilleur costume, les cheveux bien peignés, le corps propre, avec peut-être un peu de parfum... C'étaient des délicatesses d'amoureux, d'âmes délicates et fortes, qui savaient rendre amour pour amour.

C'est avec le Christ dans l'âme que nous achevons la Sainte Messe; la bénédiction du Père, du Fils et du Saint-Esprit nous accompagne toute la journée, dans notre tâche simple et normale de sanctification de toutes les nobles activités humaines (Quand le Christ passe, 91).