Fondateur Textes du jour

"Le jour de la victoire du Seigneur"

Le jour de la victoire du Seigneur, lors de sa Résurrection est définitif. Où sont-ils, les soldats que les autorités avaient placés là? Où sont-ils, les scellés qu'elles avaient apposés sur la pierre du sépulcre? Où sont-ils, ceux qui avaient condamné le Maître? Et ceux qui ont crucifié Jésus?... Son triomphe entraîne la débandade de ces pauvres misérables. Alors, remplis-toi d'espérance: Jésus-Christ est toujours vainqueur.(Forge, 660)

Le soir du sabbat, Marie de Magdala, Marie, mère de Jacques, et Salomé achetèrent des aromates pour aller oindre le corps sans vie de Jésus. — Le lendemain, elles se rendent au sépulcre, de grand matin, comme le soleil se lève (Mc 16, 1 et 2). En entrant, elles sont consternées de ne pas trouver le corps du Seigneur. — Un jeune homme, vêtu de blanc, leur dit: Ne craignez rien: je sais bien que vous cherchez Jésus de Nazareth: non est hic, surrexit enim sicut dixit, — il n'est pas ici, car il est ressuscité comme il l'avait dit (Mt 28, 5).

Il est ressuscité ! — Jésus est ressuscité. Il n'est pas dans le sépulcre. — La vie a été plus forte que la mort.

Il est apparu à sa très sainte Mère. — Il est apparu à Marie de Magdala, qui est folle d'amour. — Et à Pierre et aux autres apôtres. — Et à toi et à moi qui sommes ses disciples et plus fous que Madeleine: que de choses nous lui avons dites!

Puissions-nous ne jamais mourir par le péché ; puisse notre résurrection spirituelle être éternelle. — Et, avant de terminer cette dizaine, tu as embrassé les blessures de ses pieds..., et moi, plus audacieux — étant plus enfant — j'ai posé mes lèvres sur son côté ouvert (Saint Rosaire, Mysteres glorieux, La Résurrection du Seigneur).