Saint Josémaria Textes du jour

“Cadavre du Christ”

Profitant de leurs hautes fonctions, Nicodème et Joseph d'Arimathie — disciples du Christ en secret — intercèdent pour Lui. A l'heure de la solitude, de l'abandon total et du mépris,... ils se manifestent alors audacter (Mc 15, 43)... avec un courage héroïque! Moi, je monterai avec eux jusqu'au pied de la Croix, j'étreindrai le Corps froid, le cadavre du Christ, avec le feu de mon amour... Je Le déclouerai par mes actes de réparation et mes mortifications,...

Je L'envelopperai dans le linge neuf de ma vie limpide, et je L'enterrerai dans le roc vivant de ma poitrine, d'où personne ne pourra me L'arracher, et là, Seigneur, tu te reposeras! Même si le monde entier t'abandonnait et te méprisait,... serviam! je te servirai, Seigneur. (Chemin de Croix, XIV Station, n.1)

Vous aurez remarqué comment certaines mères, mues par un orgueil légitime, s'empressent de se mettre à côté de leurs fils quand ils triomphent, quand ils reçoivent un hommage public. D'autres en revanche, même en ces moments, restent au second plan, aiment en silence. Marie était ainsi, et Jésus le savait.

Maintenant, en revanche, dans le scandale du Sacrifice de la Croix, Sainte Marie se trouvait présente, entendant avec tristesse les passants qui l'injuriaient en hochant la tête et en disant: “ Toi qui détruis le Temple et en trois jours le rebâtis, sauve-toi toi-même, si tu es fils de Dieu, et descends de la croix ! Notre Dame écoutait les paroles de son Fils, et s'unissait à sa douleur: “ Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? Que pouvait-Elle faire ? Se fondre dans l'amour Rédempteur de son Fils, offrir au Père l'immense douleur qui — telle une épée aiguisée — transperçait son Coeur pur.

Jésus se sent à nouveau réconforté par cette présence discrète et aimante de sa Mère. Marie ne crie pas, Elle ne court pas d'un endroit à l'autre. Stabat: elle est debout, à côté de son Fils. C'est alors que Jésus la regarde, dirigeant ensuite la vue vers Jean. Et Il s'écrie: “ Femme, voici ton fils . Puis Il dit au disciple. “ Voici ta mère . A travers Jean, le Christ confie tous les hommes à sa Mère et spécialement ses disciples: ceux qui devaient croire en Lui.

Felix culpa chante l'Eglise, heureuse faute, parce qu'elle a nous a obtenu un pareil et si grand Rédempteur. Heureuse faute, pouvons-nous ajouter aussi, qui nous a mérité de recevoir Sainte Marie pour Mère. Nous sommes désormais assurés, rien ne doit plus nous préoccuper: parce que Notre Dame, couronnée Reine des cieux et de la terre, est la toute-puissance suppliante devant Dieu. Jésus ne peut rien refuser à Marie, ni à nous, enfants de la même Mère. (Amis de Dieu, n. 287-288)