«Vous prenez soin de la chair du Christ»

Mgr Fernando Ocariz a visité ce matin l’hôpital Laguna, centre spécialisé en soins palliatifs en fin de vie. Après avoir été au chevet de quelques malades, il a remercié les professionnels et les a encouragés à se rendre compte qu’en faisant leur travail, ils prennent soin de la chair du Christ, comme le recommande le pape François.

Le Prélat

3 JUILLET

Le prélat de l’Opus Dei a vu les professionnels et les malades au Centre de Soins Laguna. Touché et reconnaissant pour le travail de ce centre spécialisé dans les soins en fin de vie, il a eu l’occasion de s’adresser personnellement à de nombreux patients qu’il a encouragés et réconfortés par des paroles d’espérance.

Pendant sa réunion avec le personnel soignant de Laguna, il a évoqué la visite en 2012 de mgr Xavier Echevarria, le précédent prélat de l’Opus Dei, et il les a remerciés pour l’affection qu’ils vouent à chaque malade.

Il les a encouragés aussi à considérer, comme le rappelle récemment le Pape, qu’avec leur travail, ils prennent soin de la chair du Christ, y compris lorsque leur tâche suppose plus d’efforts et que la fatigue se fait sentir. « Voyez le Christ en chaque personne et à chaque instant ».

L’élan vital de saint Josémaria

Par ailleurs, le prélat a suggéré au personnel de Laguna d’avoir souvent recours à l’intercession de saint Josémaria car c’est grâce à son esprit et à son aide du haut du Ciel qu’il a été possible de créer ce travail social, ce centre de soins palliatifs, né en 2002, à l’occasion du centenaire de la naissance du fondateur de l’Opus Dei. En effet durant les premières années de son sacerdoce, à Madrid, il consacra beaucoup de temps à entourer des personnes gravement malades, dont beaucoup n’avaient aucun espoir de guérison.

Laguna œuvre chaque jour pour que les personnes âgées et les malades en soins palliatifs se sentent entourés, compris et aimés jusqu’à la fin de leurs jours.

En ces quinze années de fonctionnement, Laguna est devenu un centre d’excellence d’une portée sociale largement reconnue, surtout parmi les familles du quartier populaire de Carabanchel, à Madrid.